Coups de coeur

  • Michel aime Bérénice, la femme de sa vie depuis trois semaines. Mais Bérénice le quitte brutalement un matin, au réveil.
    Michel le dépressif, grand consommateur d'anxiolytiques et d'oeuvres de Michel Houellebecq, décide alors de s'atteler au plus grand défi de sa vie : reconquérir l'amour. Ses armes ?
    Les recettes de bonheur délivrées par la collection d'ouvrages de psychologie positive que lui a laissée Bérénice.
    Michel s'est donné douze heures pour devenir enfin heureux et récupérer sa bien-aimée. Alors autant le dire tout de suite : c'est pas franchement gagné !
    Le bonheur est au fond du couloir à gauche est le récit drôlement désespéré de la quête du bonheur sur fond de désarroi contemporain, de faillite du modèle occidental, d'épuisement des idéologies, de crise de la masculinité, d'urgence climatique et de tartines de Nutella.

    Coup de cœur

    Au réveil ce matin là, Michel, grand nostalgique, se fait quitter par la femme de sa vie depuis trois semaines. Ni une, ni deux, il décide d’agir avec force et volonté et gobe un Lexomil. S’il veut récupérer son grand amour, il n’a pas le choix : il a vingt-quatre heures pour être heureux et faire revenir Bérénice, grâce aux livres de développement personnel qu’elle lui a laissés.

    Absurde et décalé, ce roman saura, si ce n’est vous rendre heureux, au moins vous faire rire !

    Fidjie

  • Il descendit doucement l'escalier et découvrit Jeanne dans la cuisine, avec un bol fumant au bout des ongles. La table du petit-déjeuner était dressée exactement comme à l'accoutumée : les cuillères, les verres, la tartine de pain grillé, le couteau, le beurre, les carrés de chocolat, tout était parfaitement à sa place. Mais malgré l'évident talent du faussaire, cette toile ne faisait pas illusion. Tel un commissaire-priseur qui, d'un simple coup d'oeil, déclare qu'un tableau est une pâle copie, il vit tout de suite le coup de pinceau grossier que lui proposait cette matinée. Jeanne ne lui avait pas dit un mot quand il était entré dans la pièce, et chacun des traits de son visage était empreint d'une obscure colère. Si cela ne l'aida pas à définir précisément ce qui allait advenir, il comprit ce que Jeanne était en train de faire, il la connaissait trop bien : elle préparait le ring, elle soignait sa mise en scène.

    Coup de cœur

    Il y a treize ans, Emile a commis un meutre dont il n’a aucun souvenir. À sa sortie de prison, il parvient tant bien que mal à reconstruire sa vie : des amis sur qui il peut compter, une femme dont il est fou amoureux et un travail qu’il aime. Cependant, un matin, il devine que sa vie va de nouveau basculer. Son secret est dévoilé et il ne lui reste qu’une seule chose à faire : se replonger dans le passé et essayer de comprendre ce qu’il s’est passé il y a si longtemps, durant cette heure maudite dont il ne garde aucun souvenir. Avec ses personnages hauts en couleur et un humour délicieux, ce premier roman est un petit chef-d'œuvre.

    Fidjie

  • Tu n'as jamais couché avec un garçon, mais ça viendra. Et je vais tout te raconter. On va l'écrire ensemble, "LE SEXE". Version non censurée. ».
    Caroline, 42 ans, écrit à l'adolescente qu'elle a été. À 13 ans, celle-ci fantasme sur des garçons inaccessibles, rêve d'être désirée, espère une première fois flamboyante. Mais elle a surtout la tête pleine de questions. Comment s'y prendre ? Est-ce que ça fait mal ? Comment sait-on que l'on est amoureuse ? Et enfin : guérit-on un jour de son adolescence ?
    C'est lors d'une fugue en Angleterre à 14 ans que Caroline commencera à avoir quelques réponses à ses questions. Aujourd'hui, l'écrivaine partage des pages du journal qu'elle tenait, trente ans auparavant, et promet de rompre le silence et les tabous sur la sexualité. À moins que ce soit la fille et la femme qui racontent ensemble...

    Un journal intime coup de poing !

    Le dernier roman jeunesse de Caroline Solé est vraiment très chouette.  Elle nous en avait parlé pendant son interview, il est très intime (comme son nom l'indique). La forme est intéressante et originale, elle met face à face l'adolescente et l'adulte qu'elle est devenue. L'adulte questionne l'adolescent, essaie de comprendre, rassure et répond aux questions que pouvait se poser l'adolescente, probablement à l'origine d'un mal-être. Un vrai coup de poing. A mettre dans toutes les jeunes mains mais aussi dans celles des parents qui auraient oublié :)

    Véronique

  • Avoir des parents âgés : quand le regard des autres s'en mêle... Bienvenue en 6e ! "Avant, la seule chose qui comptait, en âge, c'était celui du fond des verres. Et plus on était vieux, plus on était joyeux. Avant, je n'avais pas remarqué que mes parents étaient deux vieillards. Avant, mes copines m'enviaient parce que chez moi on avait le droit de jouer des maracas, de se déguiser avec les affaires de ma mère ou d'étaler de la pâte à modeler sur le bureau de mon père. Du coup, je ramenais plein de monde à la maison mais maintenant, ce n'est plus comme avant. Je n'ai plus tellement envie de montrer mes parents. Tout a changé depuis que je suis en sixième."

    Cent pages de rire

    Guilène fait son entrée en sixième cette année. Avec une mère de cinquante-six ans et un père de soixante-et-onze, elle est bien différente des autres élèves dont les parents ont des dreads, se déplacent en rollers et sont adeptes du bio... Dans ce roman hilarant, Claire Castillon désacralise la rentrée en sixième, casse tous les clichés et nous ramène vers de vraies valeurs.

    Véronique

  • Coraline

    Neil Gaiman, Aurélie Neyret

    Coraline vient d'emménager dans une étrange maison et, comme ses parents n'ont pas le temps de s'occuper d'elle, elle décide de jouer les exploratrices. Ouvrant une porte condamnée, elle pénètre dans un appartement identique au sien. Identique, et pourtant...
    Dans la droite ligne d'Alice au pays des merveilles, ce roman à l'atmosphère inoubliable a déjà conquis des millions de lecteurs.

    Coup de cœur

    Coraline vient d’emménager dans une bien étrange maison, avec des voisins tout aussi surprenants. Ses parents n’ont pas beaucoup de temps à lui accorder, alors elle tue l’ennui en explorant son nouvel environnement. Mais dans un des salons inutilisés, une grande porte rouge reste toujours fermée à clef… Il ne va pas falloir beaucoup de temps à Coraline pour l’ouvrir et pénétrer dans un monde à la fois intimement familier et complètement étranger. Neil Gaiman signe une histoire d’une grande beauté, à l’atmosphère étrange et brumeuse. Magnifiquement illustré par Aurélie Neyret, la dessinatrice des Carnets de Cerise, ce livre est de ceux qu’on n’oublie pas !

    Fidjie

  • Betty

    Tiffany Mcdaniel

    «Ce livre est à la fois une danse, un chant et un éclat de lune, mais par-dessus tout, l'histoire qu'il raconte est, et restera à jamais, celle de la Petite Indienne.».
    La Petite Indienne, c'est Betty Carpenter, née dans une baignoire, sixième de huit enfants.
    Sa famille vit en marge de la société car, si sa mère est blanche, son père est cherokee.
    Lorsque les Carpenter s'installent dans la petite ville de Breathed, après des années d'errance, le paysage luxuriant de l'Ohio semble leur apporter la paix. Avec ses frères et soeurs, Betty grandit bercée par la magie immémoriale des histoires de son père. Mais les plus noirs secrets de la famille se dévoilent peu à peu. Pour affronter le monde des adultes, Betty puise son courage dans l'écriture : elle confie sa douleur à des pages qu'elle enfouit sous terre au fil des années. Pour qu'un jour, toutes ces histoires n'en forment plus qu'une, qu'elle pourra enfin révéler.
    Betty raconte les mystères de l'enfance et la perte de l'innocence. À travers la voix de sa jeune narratrice, Tiffany McDaniel chante le pouvoir réparateur des mots et donne naissance à une héroïne universelle.

    Entre mensonges emplis de beauté et vérités dans toute leur laideur

    Ne vous laissez pas duper par les couleurs pastel douces de la couverture, car l’enfance de Betty Carpenter qui nous est contée dans ce roman est loin d’être tendre, mais bel et bien empreinte de souffrances. Portrait d’une petite fille extrêmement courageuse qui apprend à se construire et accepter sa couleur de peau sous le poids de la violence des remarques raciales et des parts d’ombre des membres de sa propre famille. Alors, oser croire aux histoires oniriques de son père cherokee ou bien noircir des feuilles de papier d’une affreuse vérité en espérant faire disparaître la réalité le temps d'un instant sont pour Betty, comme pour nous lecteurs, une échappatoire, une délivrance, un temps suspendu.

    Mélissa

  • Frangines

    Adèle Bréau

    • Lattes
    • 10 Juin 2020

    Mathilde, Violette et Louise sont soeurs. Depuis l'enfance, elles vivent leurs plus belles heures à La Garrigue, une bâtisse que leurs parents ont achetée autrefois à Saint-Rémy-de-Provence.
    Tout les oppose et pourtant rien ne peut séparer Mathilde, éblouissante et dominatrice, Violette, qui a grandi dans l'ombre de son aînée, et Louise, la benjamine, née des années plus tard.
    Cet été, les frangines se réunissent dans la demeure familiale pour la première fois depuis le drame de l'année précédente.
    Entre petites exaspérations et révélations inattendues, ces retrouvailles vont bouleverser à jamais leur vie. Car les murs de La Garrigue, gardiens des secrets de trois générations, ne les protégeront peut-être plus.
    Avec délicatesse et humour, Adèle Bréau nous plonge dans une histoire de famille qui pourrait être la nôtre et nous fait passer du rire aux larmes.

    Coup de cœur

    Trois frangines décident de passer de nouveau leurs vacances d’été ensemble au sein de la maison familiale, au cœur de la Provence. Trois caractères forts, trois personnalités différentes, trois parts de secrets qui vont venir mouvementer ces vacances. Se connaissent-elles autant qu’elles le pensent ? Une alternance de points de vue à chaque chapitre. Des échanges touchants et piquants à la fois. Un beau portrait de ce que c’est qu’être et avoir une sœur.

    Mélissa

  • Le cinquième tome du succès mondial L'Arabe du futur couvre les années 1992-1994.
    Riad Sattouf y raconte son adolescence.

  • Jules le souriceau vivait tout seul dans son petit terrier et il aimait ça. Il échappait ainsi à tous ceux qui voulaient le croquer, sous la terre ou en surface : hibou, taupe, blaireau, chien, lapin, fermière. Mais la vie est pleine de surprises. Un jour, parce qu'il a eu pitié d'un renard très rusé, mais surtout affamé, Jules finit par devenir... non ! pas sa proie. Beaucoup mieux que ça !

  • Porc braisé

    An Yu

    Un matin d'automne, Jia Jia pousse la porte de la salle de bains de son opulent appartement de Pékin et découvre son mari sans vie dans la baignoire. Il a laissé pour elle, sur le lavabo, le dessin énigmatique d'un homme poisson. Cette étrange figure aquatique ne cessera dès lors de la hanter. Perdue et sous le choc, Jia Jia déambule dans la ville, boit plus que de raison, et noue peu à peu une relation avec un barman, Leo, susceptible de lui donner l'amour qu'elle croyait impossible.
    Libérée d'un mariage asphyxiant, Jia Jia se redécouvre, renoue avec sa passion pour la peinture et affronte son passé et toutes ces choses que ceux qu'elle aime ont trop longtemps tues. Une odyssée intérieure qui la mènera jusqu'aux plateaux du Tibet et cet autre monde auquel elle aspire et qui la terrifie.

    Un univers magnifique

    Un matin, Jia Jia trouve son mari mort dans la baignoire. Tout ce qu’il lui laisse, c’est un appartement trop grand et l’énigmatique croquis de l’homme poisson, qui lui est apparu il y a longtemps en rêve. Commence alors une quête intérieure pour la jeune femme, qui lui fait renouer avec son art et ses désirs, et qui l’emmènera jusqu’aux plateaux du Tibet, afin de résoudre une énigme qui ne concerne pas que les défunts qui la hantent. Tendre et puissant, ce premier roman aux délicates touches oniriques nous plonge dans un univers magnifique et nous laisse rêveurs. 

    Fidjie

  • Les vermeilles

    Camille Jourdy

    Beau temps pour un pique-nique ! Pas pour Jo, la cadette, qui fuit sa famille recomposée le temps de se perdre dans une forêt mystérieuse, loufoque et pleine de vermeilles. Camille Jourdy offre aux jeunes lecteurs un récit initiatique de haute voltige.

  • L'intimité

    Alice Ferney

    Une libraire féministe, célibataire par conviction, qui a décidé de longue date qu'elle ne serait pas mère ; un père architecte qui cherche une nouvelle compagne ; une enseignante fière de son indépendance qui s'est inscrite sur un site de rencontres. En révélant leurs aspirations, leurs craintes, leurs choix, Alice Ferney orchestre une polyphonie où s'illustrent les différentes manières de former un couple, d'être un parent, de donner (ou non) la vie. À mi-chemin entre dialogue philosophique et comédie de moeurs contemporaine, «L'Intimité» ausculte une société qui sans cesse repousse les limites de la nature et interroge celles de l'éthique pour satisfaire au bonheur individuel et familial.

    Coup de cœur

    Trois femmes, trois vies qui s’entremêlent autour d’un sujet qu’elles abordent toutes différemment : la grossesse. Donner la vie et perdre la sienne, batailler pour avoir son propre enfant, choisir de ne jamais être mère ; trois trajectoires qui permettent une réflexion éthique, féministe sans jamais oublier de donner la place qu’ils méritent aux sentiments. Alice Ferney signe un livre d’une grande intelligence, sans jamais juger les choix de vie des unes et des autres.

    Fidjie

  • La Présidente de la République l'a décidé : tout élève doit faire, entre sa troisième et sa seconde, une année de service civique quelque part en France. Valentin Lemonnier n'a pas de chance : ses voeux ne sont pas respectés, et il est envoyé dans le Pas-de-Calais, dans un centre pour personnes âgées atteintes d'Alzheimer, minutieusement reconstitué pour ressembler à un village des années 60.

    Sa première mission semble assez simple : écrire une lettre à une pensionnaire qui a répondu à un concours dans un Salut les Copains de 1967, pour lui annoncer que, malheureusement, Françoise Hardy ne va pas pouvoir venir chanter dans leur ville.

    Sauf que c'est difficile d'annoncer une telle mauvaise nouvelle. Alors il annonce l'inverse. Françoise Hardy viendra ! il s'y engage personnellement. Et pour ce faire, il va falloir trouver un sosie de la star, qui vienne chanter son tube La maison où j'ai grandi à tous les pensionnaires.

    Coup de cœur

    Comme tout élève de préparant à entrer au lycée, Valentin effectue un stage d’un an dans le milieu professionnel. Seul hic, aucun de ses voeux n’est respecté. Il se retrouve donc dans une unité Mnemosyne, pour s’occuper de personnes âgées atteinte de démence. Après une légère erreur de sa part, il promet à une résidente que Françoise Hardy va venir chanter sa chanson préférée pour son anniversaire... il a moins d’un an pour tenir cette promesse. Avec une éccriture fraîche et pétillante, ce récit initiatique nous plonge dans des années 60-70 hautes en couleurs.

    Fidjie

  • Elle était une fois Céleste, géante véritable, orpheline recueillie au coeur de la montagne, petite dernière d'une famille de six frères. Et quand vient le temps où chacun s'envole du cocon familial, Céleste veut elle aussi arpenter de nouveaux horizons. De la Vallée aux Marais en passant par Dorsodoro, elle découvrira l'hostilité créée par la différence, les injustices de la guerre ou de la religion mais aussi l'amour et pourquoi pas, au bout du chemin, la liberté d'être elle-même ?

    Une magnifique BD sur la soif de connaissance

    Trop à l'étroit dans la ferme de ses parents, Céleste la géante part découvrir le monde, portée par sa soif de découverte. Sur les traces de ses origines, elle va découvrir le monde des hommes, et celui des femmes, partager la vie des pauvres comme celle des puissants et redéfinir avec ceux qui l'accompagnent une nouvelle liberté. Une BD aussi belle que riche d'enseignements.

    Marjorie

  • Catherine Meurisse a grandi à la campagne, entourée de pierres, d'arbres, et avec un chantier sous les yeux : celui de la ferme que ses parents rénovent, afin d'y habiter en famille. Une grande et vieille maison qui se transforme, des arbres à planter, un jardin à imaginer, la nature à observer : ainsi naît le goût de la création et germent les prémices d'un futur métier : dessinatrice. Avec humour et tendresse, l'auteure raconte le paradis de l'enfance, que la nature, l'art et la littérature, ses alliés de toujours, peuvent aider à conserver autant qu'à dépasser. Les Grands Espaces raconte le lieu d'une enfance et l'imaginaire qui s'y déploie, en toute liberté.

  • Lola vit en Bretagne au-dessus du bureau de poste où elle travaille. Elle est jolie, sage et boiteuse. Elle ne désire rien et se dit comblée par son jardin. Dans son portefeuille, on ne trouve que des photos de son potager et, dans sa chambre, face au grand lit où elle s'interdit de rêver, trône une armoire de noces pleine des coeurs de ses ancêtres. Dans la région d'Espagne où sont nées ses aïeules, quand une femme sent la mort venir, elle brode un coussin en forme de coeur qu'elle bourre de bouts de papier sur lesquels sont écrits ses secrets... À sa mort, sa fille ainée en hérite avec l'interdiction absolue de l'ouvrir. Des coeurs de femmes battent dans la vieille armoire de Lola. Ils racontent une histoire qui a commencé en Andalousie, il y a plus d'un siècle. Lola se demande si elle est faite de cette histoire familiale qu'elle ignore, si le sang des fables coule de génération en génération, s'il l'irrigue de terreurs et de peines qui ne lui appartiennent pas, mais agitent ses profondeurs. Sommes-nous écrits par ceux qui nous ont précédés ? Il faudrait ouvrir ces coeurs pour le savoir... Un jour, l'un des coeurs éclate, libérant les secrets de son aïeule Inès Dolorès, ainsi qu'un plus petit coeur rempli de graines, d'où naîtront des roses au parfum envoûtant qui envahiront le jardin. Saura-t-elle se laisser porter par son désir, s'affranchir de la voix de son père qui lui a prédit un destin de solitude ? Carole Martinez, formidable conteuse, habite ses récits comme personne. Elle libère ses personnages, morts et vivants, et nous embarque à leur suite dans un monde épineux et baroque où le merveilleux côtoie le réel et où poussent des roses fauves.

  • La France est noyée sous une tempête diluvienne qui lui donne des airs, en ce dernier jour de 1999, de fin du monde. Alexandre, reclus dans sa ferme du Lot où il a grandi avec ses trois soeurs, semble redouter davantage l'arrivée des gendarmes. Seul dans la nuit noire, il va revivre la fin d'un autre monde, les derniers jours de cette vie paysanne et en retrait qui lui paraissait immuable enfant. Entre l'homme et la nature, la relation n'a cessé de se tendre.
    A qui la faute ? Dans ce grand roman de "la nature humaine" , Serge Joncour orchestre presque trente ans d'histoire nationale où se répondent jusqu'au vertige les progrès, les luttes, la vie politique et les catastrophes successives qui ont jalonné la fin du XXe siècle, percutant de plein fouet une famille française. En offrant à notre monde contemporain la radiographie complexe de son enfance, il nous instruit magnifiquement sur notre humanité en péril.
    A moins que la nature ne vienne reprendre certains de ses droits...

empty