Katherine Pancol

  • Rose est une jeune biologiste. Elle fait des recherches à Paris et à New York sur une luciole, Lamprohiza splendidula, qui semble très prometteuse pour la science médicale. Si elle étudie avec grande maîtrise l'alchimie sexuelle des insectes et leur reproduction, elle se trouve totalement désemparée quand elle tombe amoureuse. La vie n'est pas comme dans un laboratoire. Et ce n'est pas sa mère (cachée derrière des lunettes noires) ni sa grand-mère (qui parle à Dieu et à ses doigts de pied) qui vont pouvoir l'aider...

  • ce roman se passe à paris.
    et pourtant on y croise des crocodiles. ce roman parle des hommes. et des femmes. celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être. ce roman est l'histoire d'un mensonge. mais aussi une histoire d'amours, d'amitiés, de trahisons, d'argent, de rêves. ce roman est plein de rires et de larmes. ce roman, c'est la vie.

  • Trois baisers, trois baisers et l'homme caracole, libre, flamboyant, crachant du feu et des étoiles. Ses sens s'affolent, il voit mille lucioles, des pains d'épices, des incendies...

  • Qu'un crocodile aux yeux jaunes ait ou non dévoré son mari Antoine, disparu au Kenya, Joséphine s'en moque désormais. Elle a quitté Courbevoie pour un immeuble huppé de Passy, grâce à l'argent de son best seller, celui que sa soeur Iris avait tenté de s'attribuer, payant cruellement son imposture dans une clinique pour dépressifs. Libre, toujours timide et insatisfaite, attentive cependant à la comédie cocasse, étrange et parfois hostile que lui offrent ses nouveaux voisins, Joséphine semble à la recherche de ce grand amour qui ne vient pas. Elle veille sur sa fille Zoé, adolescente attachante et tourmentée et observe les succès de son ambitieuse aînée Hortense, qui se lance à Londres dans une carrière de styliste à la mode.
    /> Joséphine ignore tout de la violence du monde, jusqu'au jour où une série de meurtres vient détruire la sérénité bourgeoise de son quartier. Elle-même, prise pour une autre sans doute, échappe de peu à une agression. La présence de Philippe, son beau-frère, qui l'aime et la désire, peut lui faire oublier ces horreurs. Impossible d'oublier ce baiser, le soir du réveillon de Noël, qui l'a chavirée. Le bonheur est en vue, à condition d'éliminer l'inquiétant Lefloc-Pinel, son voisin d'immeuble, un élégant banquier dont le charme cache bien trop de turpitudes.
    Autour de l'irrésistible et discrète Joséphine, gravite une fois encore tout un monde de séducteurs, de salauds, de tricheurs et autant d'êtres bons et généreux. Comme dans la vie.

  • Joséphine et Philippe, Hortense et Gary, Zoé, Gaétan, héros des Yeux jaunes des crocodiles et de la Valse lente des tortues, continuent de valser avec leur destin au fil de nouvelles rencontres. Joséphine et Philippe sauteront-ils le pas ? et Gary et Hortense ? Hortense deviendra-t-elle la meilleure styliste de tous les temps ? Sans oublier une galerie de personnages secondaires tout aussi hauts en couleurs : Junior qui a grandi, la Trompette, qui voit sa vie en rose Harlequin, le contrôleur de gestion, etc...

  • Les filles sont partout dans ce roman. Elles mènent la danse. De New York à Paris, de la Bourgogne à Londres ou à Miami. Des filles qui inventent, s'enflamment, aiment. Des filles qui se battent pour la vie. Et les hommes ? Ils sont là aussi. Mais ce sont les muchachas qui dansent, dansent, dansent. Elles font voler les destins en éclats. Et ça n'en finit pas !

  • Ces filles-là sont intrépides. Elles ne demandent rien aux autres. Tout à elles-mêmes. Cachent leur peur sous un sourire. C'est le plus sûr moyen pour avancer, inventer, s'inventer. Elles se sentent pousser des ailes, s'envolent, tombent et repartent de plus belle. Il y a des secrets, des mystères, des trahisons. Des obstacles à surmonter. Des mots d'amour lancés à la volée. La vie, quoi !

  • Pour certaines, c'est l'heure de la revanche. Pour d'autres, celle de la délivrance. Ou de l'espérance. Tout se noue, se dénoue, se renoue. Les muchachas avancent à grand pas. On ne sait jamais ce qui va arriver. On retient son souffle, on croise les doigts. Et viva las muchachas !

  • Katherine Pancol Un homme à distance « Ceci est l'histoire de Kay Bartholdi.
    Un jour, Kay est entrée dans mon restaurant. Elle a posé une grosse liasse de lettres sur la table. Elle m'a dit : Tu en fais ce que tu veux, je ne veux plus les garder. » Ainsi commence ce roman par lettres comme on en écrivait au xviiie siècle. Il raconte la liaison épistolaire de Kay Bartholdi, libraire à Fécamp, et d'un inconnu qui lui écrit pour commander des livres.
    Au fil des lettres, le ton devient moins officiel, plus inquisiteur, plus tendre aussi. Kay et Jonathan parlent de leurs lectures, certes, mais entament un vrai dialogue amoureux. Ils se font des scènes, ils se font des confidences, ils se tendent des pièges, s'engagent dans une relation que Kay, hantée par le souvenir doeune déchirure ancienne, s'efforce de repousser.
    Mais qui pourrait prédire vers quelle révélation loeemmène ce nouveau lien noué à travers des livres dont chacun des correspondants se sert comme de masques pour cacher ses vrais sentiments oe Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es et comment tu aimes... semble dire ce nouveau roman de Katherine Pancol, auteur, entre autres, d'Embrassez-moi, J?étais là avant ou Les hommes cruels ne courent pas les rues.

  • Le père de l'héroïne, homme cruel et fascinant, a disparu. Pour oublier, elle part à New York. Mais ni son amie Bonnie ni le frozen yoghourt ne suffisent à la consoler. Heureusement, Allan surgit, insaisissable, beau comme un dieu. Celui-là, il ne faut pas le laisser échapper. Entre souvenirs de petite fille et stratégies de séduction, Katherine Pancol dresse le portrait pétillant d'une femme d'aujourd'hui. Un roman d'amour et d'humour sur l'idéal masculin.

  • Katherine Pancol
    Embrassez-moi

    C'est à New York aujourd'hui.
    C'est à Rochester dans les années 1980.
    C'est à Hollywood.
    C'est à Paris.
    C'est en Tchéquie avant et après la chute du Mur.
    Angela est française. Elle est souvent passée à côté de l'amour sans le voir, mais, cette fois, elle est face à sa peur viscérale d'aimer.
    Louise est américaine, ancienne star de cinéma. Elle dialogue avec Angela, lui raconte sa vie, ses amours, ses échecs. C'est auprès de Louise qu'Angela cherche des réponses.
    Virgile est français. Il aime, mais il se méfie, on ne sait presque rien de lui.
    Mathias est tchèque. Rien ne peut le détourner de sa route. Il refuse de s'abandonner.
    Angela le cherche, il la fuit, ils se retrouvent.
    Il y a tous les autres, les fantômes du passé qui entrent et sortent, qui forment une grande ronde de secrets, de blessures, de rires et d'amour.
    Ces femmes, ces hommes traversent le chemin d'Angela, la narratrice, qui cherche désespérément un fil. Le fil de la mémoire, de l'amour, du désir, de la liberté d'aimer ou de répéter sans arrêt les mêmes peurs, les mêmes douleurs, les mêmes échecs.

  • J'étais là avant Elle est libre. Elle offre son corps sans façons. Et pourtant, à chaque histoire d'amour, elle s'affole et s'enfuit toujours la première.
    Il est ardent, entier, généreux. Mais les femmes qu'il célèbre s'étiolent les unes après les autres.
    Ces deux-là vont s'aimer. Il y a des jours, il y a des nuits. Le bonheur suffocant. Le plaisir. Le doute. L'attente. Mais en eux, invisibles et pesantes, des ombres se lèvent et murmurent : « J'étais là avant. » Des mères qui les ont aimés ou trahis, qui ont rêvé, souffert, espéré. Des mères qui vivent encore en eux et les empêchent d'aimer. On n'est jamais tout seul dans une histoire d'amour.
    On est tous les autres et toutes les autres qui ont aimé avant nous.
    J'etais là avant est le roman d'une femme qui se libère de ses démons. Qui nous libère de nos démons...

  • En juillet 1968, elles quittent leur province pour venir à Paris. Trois filles, trois amies, des défis plein les poches. Et une certitude : à Paris, on peut devenir ce qu'on a choisi d'être. Mais le monde ne se laissera pas conquérir comme ça. Coups de cour et coups de poing, ce roman d'apprentissage raconte les rêves et les appétits de toute une génération.

  • Ils forment une bande d'amis : Clara, Joséphine, Lucille, Agnès, Philippe et Rapha. Ils ont grandi ensemble à Montrouge, banlieue parisienne. Ils ont habité le même immeuble, sont allés dans les mêmes écoles et ne se sont jamais quittés.

    Lorsqu'ils sont devenus adultes, leurs vies ont pris des tournants différents mais leur amitié a résisté au temps, à la réussite des uns, aux échecs des autres. Leurs espoirs, leurs illusions se sont réalisés ou envolés. Ils se retrouvent comme avant, pratiquent toujours leurs rites d'amitié même si leur "musique", parfois, émet des fausses notes qu'ils s'empressent d'oublier de peur de troubler ctte belle harmonie qui leur est nécessaire pour affronter la vie, la peur de vivre.

    Mais une nouvelle épreuve, plus sournoise, plus terrible, s'annonce. face à elle, ils ne peuvent pas tricher. Les masques vont tomber. Le groupe menace de voler en éclats, de révéler des trahisons, grandes ou petites, et mille ressentiments longtemps cachés. Arriveront-ils à franchir cette étape inattendue qui les met chacun face à eux-mêmes, qui les oblige à faire le point sur ce qu'ils sont devenus sans complaisance ni lâcheté ? C'est le sujet de ce roman où les enfants ont grandi, ont vieilli et doivent abandonner le trouble paradis de l'enfance, des apparences, pour affronter la vie, et conjurer la peur qui nous saisit tous quand il s'agit de devenir grands...

  • Katherine Pancol Et monter lentement dans un immense amour...

    « C'est beau un homme de dos qui attend une femme. C'est fier comme un héros qui, ayant tout donné, n'attend plus qu'un seul geste pour se retourner. » K. P.

  • Moi d'abord

    Katherine Pancol

    Ce sera Antoine. Sophie en est sûre. Le voyage en Italie, la bague de fiançailles, l'appartement propret, la présentation aux parents, et dans un an le premier de leurs trois enfants. Sophie veut le meilleur, et bien plus encore. Elle veut de l'aventure, de la folie, du Septième Ciel. Comment trouver le bonheur quand on a vingt ans et envie de dévorer la vie?

  • La barbare

    Katherine Pancol

    Elle rêvait d'orages et d'absolu. À 21 ans, Anne est enfermée dans un mariage doré et gaspille ses journées dans des aventures sans passion. Tout l'afflige et l'ennuie.
    Ce serait donc ça la vie, une traversée en somnambule ? Un jour, un télégramme du Maroc lui annonce la mort de son père. Sa vie va basculer. elle ne sera plus jamais la même.

  • Vu de l'extérieur

    Katherine Pancol

    Vue de l'extérieur, Doudou est une femme comblée : un mari aimant, deux enfants à la peau douce et un joli pavillon. Pourtant, cette petite vie parfaite l'étouffe. Un flash radiophonique sur Christian, son premier grand amour, la décide à partir vers l'aventure et la liberté. Et la voici qui s'embarque dans une folle escapade avec Guillaume, un jeune motard rencontré en vacances.

  • Découvrez Une si belle image, le livre de Katherine Pancol. Jackie, c'est l'histoire de toutes les femmes. Elle nous ressemble terriblement, mais n'a jamais voulu qu'on le devine.
    Elle était beaucoup trop fière. Alors elle est devenue un personnage de roman. Pour mieux nous égarer, pour mieux nous épater. Elle a jeté de la poudre de perlimpinpin aux yeux du monde entier. Elle a dissimulé ses fragilités, ses mystères et a construit son propre mythe. C'est ce roman d'une vie que Katherine Pancol nous raconte dans Une si belle image.

  • Premiers romans

    Katherine Pancol

    Ce volume rassemble trois des premiers romans de Katherine Pancol :

    Moi d'abord.
    Scarlett, si possible.
    Vu de l'extérieur.

    Préface de l'auteur.

  • Trois des premiers romans de Katherine Pancol, trois visages de femmes : Anne, qui rêve d'orage et d'absolu mais se retrouve enfermée dans un mariage doré, Louise, qui n'aime que les hommes cruels et Jackie, persuadée que son mariage avec John Kennedy va la mener au conte de fées.

  • Properce, Katherine Pancol, Romain Gary, Delphine de Vigan, Alain-Fournier, Louis Aragon, Boris Vian, Victor Hugo, Anna Gavalda, Sébastien Japrisot, Carson McCullers, Colette, William Shakespeare, Edmond Rostand, Raymond Radiguet, Emily Brontë, Jules Barbey d'Aurevilly, Mme de Sévigné, Choderlos de Laclos De l'affection à la passion, du coup de foudre à la jalousie : quoi de mieux pour comprendre les nuances du sentiment que de puiser dans les textes les plus sensibles de la littérature ? Ces 21 récits, présentés par Katherine Pancol, dessinent une vaste carte du Tendre, reliant les anciens aux contemporains.

    Une thématique incontournable des nouveaux programmes de 4e Un recueil de 21 textes classiques et contemporains d'auteurs variés, organisés en parcours thématiques Une préface inédite et une interview exclusive de Katherine Pancol, auteure de nombreux romans à succès explorant le sentiment amoureux Un appareil pédagogique complet pour l'étude en classe Collège cycle 4 : Dire l'amour (4e)

  • La trilogie des aventures de Joséphine, Gary et Hortense, entre Paris et New York.

  • Les filles sont partout dans ce roman. Elles mènent la danse. De New York à Paris, de la Bourgogne à Londres ou à Miami. Des filles qui inventent, s'enflamment, aiment. Des filles qui se battent pour la vie. Et les hommes ? Ils sont là aussi. Mais ce sont les muchachas qui dansent, dansent, dansent. Elles font voler les destins en éclats. Et ça n'en finit pas !

empty