Xavier de Moulins

  • « Mon garçon, je dois te parler de Carla. De l'année de mes quinze ans, quand avant toi je me suis retrouvé à l'arrière de la voiture de mon père, avec cette sensation de coeur en lambeaux et cette envie folle d'en finir. Au cours de sa vie, on croit souvent mourir à cause des autres. Et un jour on prend conscience que les autres n'ont rien à voir avec ça. Tu verras. » Dans son nouveau roman, Xavier de Moulins nous embarque sur la route, celle qui sépare et réunit, un jour ou l'autre, un père et son fils.

  • « Le petit chat est mort. Les mots sont une détonation. Les choisir pour l'annoncer aux enfants n'a pas été chose facile, alors je me suis résigné à faire simple, cinq mots et un point final. Court, cruel, monstrueux. » Avec des mots emplis de poésie, Xavier de Moulins nous raconte des petites choses et des plus grandes pour mieux vivre les orages à la saison des hécatombes.

  • Quand j'ai pris les filles tout seul pour la première fois, j'étais complètement paumé.
    Avant nos petits rituels du matin et nos jeux complices, on a d'abord été des étrangers. Et malgré les beaux discours, elles ont commencé par ne rien comprendre. Pourquoi tout d'un coup papa ne dormait plus avec maman, pourquoi tout d'un coup papa n'habitait plus dans la maison, pourquoi tout d'un coup papa avait fichu le camp ? X. de M.Sur une petite mélodie à la Bashung, d'emménagement en garde alternée, le difficile chemin d'un homme, de la rupture à la séparation, avec la paternité en forme de rédemption.

  • Deux ans après la mort de son père, figure admirée mais écrasante, Paul commence seulement à reprendre goût à la vie. Père solaire et flamboyant, Jean-Paul planait sur la vie de son fils, jusqu'à un soir de novembre 2013 où tout a basculé.Deux ans après l'enterrement de son père, Paul revient progressivement à la vie. Jean-Paul a été un de ses pères solaires, flamboyants, qu'on se tue à trop aimer. Une enfance de carte postale ; Oscar, son amie à la vie à la mort ; Ava, son amour absolu. Et Jean-Paul, qui plane sur la vie de son fils, figure tutélaire écrasante autant qu'admirée. Jusqu'à un soir de novembre 2013, où tout va basculer.
    Comment survivre quand le passé a un tel goût de trahison ? Paul en réchappe grâce à l'amitié indéfectible d'Oscar. Mais il lui reste tout à réapprendre.


    « Hymne à l'amitié, réflexion sur la paternité et l'image obsédante du père, Que ton règne vienne ajoute sa touche délicate aux comédies de l'époque. » Marianne Payot, L'Express.

    « D'une plume drôle, douce et féroce, Xavier de Moulins brosse une chronique douce-amère de la société qu'il dissèque. Un vrai talent. » Valérie Gans, Figaro madame.

  • On retrouve ici Antoine Duhamel le personnage du premier roman de l'auteur, Un coup à prendre.
    Il est désormais divorcé et père recomposé dans les bras de Laurence, mais peine toujours à se séparer d'Alice et ne se résout toujours pas à cesser d'hésiter entre deux femmes. comme entre regret et renoncement. Il va offrir à celle qui est finalement sa seule confidente, sa grand-mère Mouna, deux jours hors de la maison de retraite où elle a préféré finir ses jours. Un pèlerinage clandestin dans l'hôtel de leurs vacances passées, le temps d'une escapade sous le ciel bleu de la côte normande.
    Sous un parfait ciel bleu, c'est le face à face d'un homme de trente-sept ans qui a encore peur de vivre et d'une vieille dame qui a peur de mourir. Et c'est celle qui a pourtant tout connu du renoncement qui, au soir de sa vie, va lui donner le courage de choisir sa vie.

  • Charles Draper

    Xavier de Moulins

    • Lattes
    • 10 Février 2016

    À la demande de Mathilde, Charles a quitté Paris et son appartement de la rue de Vaugirard pour s'installer à la campagne avec leurs deux filles, le rêve d'une vie. Une vie au vert, rythmée par ses allers-retours vers la capitale pour s'occuper de sa société. Le bonheur de Mathilde n'a pas de prix, tout le monde le sait, Charles ferait tout pour sa famille.
    Alors pourquoi Mathilde est-elle de plus en plus distante ?
    Est-ce le regret de Paris, de sa vie d'avant ? Le voisin, Clément, qui lui a montré la voie d'un ailleurs possible ? Ou bien ce reflet dans le miroir, ces quelques kilos en trop qui ont surgi sur la balance, ce profil d'homme mûr, moins ferme que dans leur jeunesse ?
    Il y a forcément quelque chose. Si seulement Charles pouvait comprendre.

    Apparence, apparences, mensonges et faux-semblants : chez Xavier de Moulins, les héros ont tous cette beauté éclatante, solaire, qui cache les plus noirs secrets.

  • « Autrefois, après l'amour, on fumait une cigarette ; aujourd'hui on allume son portable. On dirait que Mathilde a un nouveau message. »À la demande de sa femme, Charles, la quarantaine, a accepté de quitter Paris pour s'installer à la campagne avec leurs deux filles. Bientôt, Mathilde se montre de plus en plus distante. Charles tente de comprendre les raisons de ce brusque changement.Un récit qui secoue, un roman qu'on ne lâche pas. Gala.Xavier de Moulins dépeint avec une plume pinceau le délitement d'un couple. Un roman brûlant, au dénouement surprenant. Nathalie Dupuis, Elle.Une implacable montée en tension. Le Parisien.

  • Les hautes lumières

    Xavier Moulins

    • Lattes
    • 4 Octobre 2017

    C'est une histoire d'amour entre ombre et lumières, celle qui unit Nina, la coiffeuse de Bondy, à son mari Tahar, le chauffeur de taxi marocain. C'est l'histoire d'un combat : Nina ne parvient pas à tomber enceinte, mais est prête à tout pour devenir mère. Ayant adopté avec Tahar un petit garçon au Maroc, elle se heurte à l'administration, qui refuse qu'il soit ramené en France. C'est l'histoire de désirs qui s'entrechoquent : pendant que la jeune femme, à El Jadida, se bat pour aller au bout de l'adoption, Tahar, resté à Paris, s'éprend d'une photographe qui lui propose son aide afin de rapatrier l'enfant clandestinement...
    Une terrible course contre la montre s'engage alors ; dans cette course, certains s'effondreront juste avant la ligne d'arrivée, d'autres parviendront à leurs fins - mais à quel prix ? Tous, du moins, auront couru un risque : le risque d'aimer. Dans ce roman rythmé et saisissant, Xavier de Moulins interroge la puissance destructrice de nos désirs, l'ambivalence des êtres et l'ironie du sort.

  • La vie sans toi

    Xavier Moulins

    • Lattes
    • 27 Mars 2019

    « Malgré la violence que nous avons dû endurer, nous sommes toujours ensemble, Eva et moi. Dans nos errances respectives, nous avons la rage silencieuse. Un jour, tout finira par exploser. » Mariés, Paul et Eva ont vécu il y a huit ans un drame qu'ils s'efforcent d'oublier. Un jour, un homme mystérieux débarque dans leur vie...

    Chaque famille a ses secrets, chaque couple ses mensonges. Mais nul n'échappe aux fantômes du passé.

    Avec La Vie sans toi, Xavier de Moulins signe un thriller psychologique addictif, où la réalité se révèle bien plus trompeuse que les apparences.

empty