Code 612 qui a tué le petit prince ? (Édition adaptée en grands caractères ; Malvoyance, fatigue visuelle, troubles de l'apprentissage, troubles DYS, dyslexie, dysgraphie, TDA/H, alphabétisation, FLE, facile à lire)

À propos

Qui mieux que Michel Bussi pour imaginer une enquête passionnante sur le mystère et les ombres du Petit Prince et de son créateur Saint-Exupéry ? « Qui a tué le Petit Prince ? » Saint-Exupéry n'aurait-il pas dissimulé l'identité de l'assassin dans son roman, lui dont la mort, peu après la parution de son livre, reste tout aussi mystérieuse ? Roman à clé, jeu de piste, hommage, Code 612. Qui a tué le Petit Prince ? est un livre indispensable, ludique, poétique et surprenant, pour les amoureux du conte et de son auteur.

Édition adaptée facile à lire : malvoyance ; fatigue visuelle ; troubles de l'apprentissage ; troubles cognitifs ; troubles DYS ; dyslexie ; dysgraphie ; TDA/H ; alphabétisation, FLE.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • Auteur(s)

    Michel Bussi

  • Éditeur

    A Vue D'oeil

  • Date de parution

    29/11/2021

  • Collection

    Police 20

  • EAN

    9791026905585

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    512 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    15.6 cm

  • Poids

    640 g

  • Distributeur

    A Vue D'oeil

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Grands caractères   Broché  

Michel Bussi

10 ans et 13 romans parus aux Presses de la Cité, 10 millions de livres vendus, en France et dans 36 pays.
Arsène Lupin, Alice, Miss Marple. ce sont les héros des lectures d'enfance de Michel Bussi, qui dévore tout aussi bien Jules Verne que Barjavel. Le jeune lecteur fréquente assidûment les bibliothèques, l'écrivain en devenir se nourrit des romans populaires et de la littérature de l'imaginaire.
A quarante ans, en 2006, géographe universitaire de renom, il publie son premier roman, Code Lupin. Mais c'est Nymphéas noirs, polar le plus primé en 2011, et aujourd'hui presque un classique, qui le fait remarquer par un large public.
Il atteint en quelques années le podium des auteurs préférés des Français, et se hisse à la première place des auteurs de polar. Un genre qu'il a su revisiter à sa façon avec toujours la promesse d'un twist renversant.
Consacré par le prix Maison de la Presse pour Un avion sans elle en 2012, il a reçu depuis de nombreuses récompenses.
Si le romancier se distingue par son art du twist, cette signature si originale, par ses personnages incarnés et la passionnante récurrence de ses thèmes, il pose aussi sur la société un regard juste, personnel, profond. Et sans jamais oublier l'humour, il sait partager avec ses lecteurs le plaisir de la culture populaire, notamment musicale. « Sans une bonne mélodie, même les plus belles paroles d'une chanson ne procureront jamais d'émotion. L'intrigue de mes romans, c'est ma mélodie. »

empty